Notre histoire

Notre histoire

Depuis quatre générations, le Bellevue plonge ses racines dans l’histoire de Cogne, de la Vallée d’Aoste et des Alpes occidentales.

Vérification

Le Bellevue de Cogne a été fondé en 1925, trois ans après la création du Parc national du Grand Paradis, ancienne réserve de chasse de la famille royale. En 1926, la loi pour la protection des beautés naturelles italiennes est promulguée: il devient désormais interdit de bâtir dans la zone du Pré de Saint-Ours. Cela explique la position privilégiée du Bellevue: entouré du Pré de Saint-Ours, il offre une vue spectaculaire sur le glacier du Grand Paradis. Malgré les nombreuses interventions de rénovation et d’innovation effectuées au fil des ans, cette ancienne demeure montagnarde continue à transmettre des émotions d’un autre temps.

Dès sa construction, le Bellevue devient un lieu de villégiature à la mode, apprécié par les familles de Gênes, de Milan et de Turin, ainsi que par les membres de la maison royale italienne et par ceux de la famille royale belge. Le fils des propriétaires, Léon Césarien Cunéaz, a perfectionné sa formation dans le domaine de l’hospitalité à l’Hôtel Negresco de Nice, puis il a épousé Maria Romilda Albert, la « grande dame » du Bellevue. Ici, tout évoque cette femme, son sourire, sa disponibilité empreinte de noblesse, jamais servile, son omniprésence, sa magie qui faisait de chaque problème une chance à saisir en toute sérénité. Madame Romilda est un modèle qui continue à nous inspirer… Elle a réussi à sauver cette ancienne demeure des pillages et des incendies, si fréquents au moment de la libération, quand la maison accueillait Arturo Benedetti Michelangeli, qui s’exerçait sur le vieux piano aujourd’hui placé dans la salle à manger. La relève a été assurée par les enfants de Romilda, Umbertino et Pia. Pia épouse Carlo et, avec la sœur de celui-ci et son beau-frère Piero, ils rendent vigueur au Bellevue. Laura, la fille de Paola et Piera, gère à présent l’Hôtel avec toute la famille et avec Mimmo, son mari, union de laquelle sont nés Pietro et Leonardo.